nl en

2.11. Bougies

Les bougies

Introduction 

Pour commencer, replaçons les bougies dans le contexte de l’histoire de l’éclairage.

L’histoire de l’éclairage commence dans la mythologie grecque avec comme intervenant Prométhée, Zeus,…  Je vous épargnerai cette histoire, mais si vous le souhaitez vous pouvez la trouver dans “Petite histoire de l’éclairage, de la bougie aux LED” dont le lien est repris dans notre bibliographie.  

Un petit cadeau bougie vous le  trouverez certainement chez Gifts-custopolis.com. Bien entendu, vous aurez le choix de divers arômes de bougie pour correspondre aux desirs des plus exigeants et constitue donc une idee cadeau original bougie. Cadeau artisanal insolite pour Noel, pour un anniversaire ou pour l’evenement de votre choix. !

Que la lumière soit : 

L’utilisation du feu

La lampe à huile

La lampe à huile a été inventée très tôt, mais elle nécessitait une surveillance constante car la graisse ne devait pas déborder de la mèche, et la lampe devait être remplie d’huile après 60 minutes d’utilisation.

Ce système a été utilisé jusqu’au Moyen Âge, mais la lampe à huile a évolué pour avoir moins de vacillement, une meilleure ventilation et plus d’autonomie.

La chandelle

C’est la technique qui a concurrencé la lampe à huile au Moyen Âge.Pendant des siècles, les joncs ont été utilisés pour fabriquer des chandelles. Pour fabriquer une chandelle, on verse du suif liquide sur une mèche bien tendue, puis on plonge la mèche dans un récipient contenant du suif liquide ou on la verse dans un moule. Elle se distingue des bougies par la composition et la noblesse du matériau et par la durée de combustion. 

Bien que bon marché, c’est un matériau qui a ses défauts : les chandelles brûlent avec une fumée noire et une odeur très forte, ce qui n’est pas recommandé de nos jours.

Histoire de la bougie

La bougie est un objet principalement utilisé pour l’éclairage, composé d’une substance grasse et d’une mèche allumée. Elle a été inventée au milieu du Moyen Âge. Comme nous l’avons déjà mentionné, son “ancêtre” est la chandelle, qui remonte au moins au début du troisième millénaire avant notre ère.

L’inconvénient de la chandelle est qu’elle nécessite une attention constante : il faut la remplir régulièrement, couper et remonter la mèche qui couve et nettoyer l’huile qui coule. La chandelle, composée uniquement d’une mèche entourée de graisse de bœuf ou de mouton, est plus pratique sans être excessivement chère (mais elle est taxée et l’huile est moins chère). Moins de liquide se répand, la flamme a moins besoin d’être réglée et le réservoir moins besoin d’être rempli. Mais le suif coule et graisse les doigts, la flamme reste jaune et fumeuse, et la mèche a toujours besoin d’être entretenue et finit carbonisée.

La noblesse et le clergé s’éclairaient avec des cierges en cire d’abeille, laissant au peuple le soin de s’éclairer avec du suif. La bougie de cire conserve les avantages de la chandelle et supprime ses défauts.  La combustion est plus longue, la fumée et l’odeur sont inexistantes.Mais son prix limite sa diffusion aux plus hautes sphères de la société.

Le mot “bougie” n’apparaît dans la langue française qu’au XIVe siècle, dérivé de Bugaya, transcription arabe du mot kabyle Bgayet, nom d’une ville maritime d’Algérie en Kabylie (aujourd’hui Béjaïa) qui fournissait une grande quantité de cire pour la fabrication des bougies. La bougie proprement dite a été mise au point au milieu du XIXe siècle et se distingue de la chandelle par la matière première et par l’utilisation de mèches de coton tressées. La tresse permet à la mèche de se courber et de se consumer : il n’est pas nécessaire de la moucher. La misérable chandelle commence alors à disparaître.

Dès le XIVe siècle, une corporation de fabricants de bougies, de mèches et d’huiles existait en France sous la bannière de Saint-Nicolas. Les principales opérations du métier consistaient à clarifier le suif et la cire, à couper et ajuster les mèches à partir de deux fils de coton et d’un fil de chanvre, à les fixer en rangs sur une tige, à les plonger et à les replonger plusieurs fois, jusqu’à ce qu’elles aient acquis la grosseur et le poids convenable, dans le vase avec le suif ou la cire en fusion. Cette corporation était strictement réglementée afin d’éviter toute falsification :  il était notamment interdit de mêler la vieille cire avec la nouvelle, le suif de mouton avec le suif de vache et de mettre, aux mèches, plus d’étoupe que de coton.

En 1783, dans le cadre de ses recherches sur le savon, le chimiste suédois Carl Scheele (1742-1786) fait bouillir de l’huile d’olive avec de l’oxyde de plomb et obtient une substance au goût sucré qu’il appelle Ölsüss, aujourd’hui connue sous le nom de glycérine. En 1823, le chimiste français Michel-Eugène Chevreul (1786-1889), stimulé par cette découverte, découvre que ce ne sont pas les corps gras qui se combinent avec l’alcali pour former le savon, mais qu’ils sont d’abord décomposés en acides gras et en glycérine (ou glycérol). Chevreul est ainsi à l’origine de la théorie de la saponification. Ses études chimiques le conduisent à l’invention de la bougie de stéarine (à base d’un acide gras particulier : l’acide stéarique) – notre bougie actuelle – qui remplace définitivement la chandelle de suif en 1825.

Ces deux éléments seront à la base de l’industrialisation massive des bougies et du savon. Dès lors, savonniers et ciriers appartiennent à la même corporation, dont Nantes devient la capitale. Aujourd’hui encore, 80 % de la production française de bougies provient de la région nantaise. L’apparition de la paraffine solide (distillat de pétrole) et de la stéarine (extraits de graisses animales et végétales) a permis de produire des bougies de meilleure qualité. Bien sûr, on peut aussi souligner que l’homme a toujours été attiré par les bougies. Cette attirance s’est traduite par la représentation de divers lustres et luminaires fonctionnant à l’électricité, sous forme de bougies.

Pourquoi souffler des bougies lors d’un anniversaire ?

La tradition de souffler des bougies d’anniversaire remonte à la Grèce antique. À l’époque, il était de coutume d’honorer Artémis le jour de son anniversaire. Dans la mythologie grecque, Artémis est la déesse de la chasse et l’une des déesses associées à la lune. Pour l’honorer, les Grecs confectionnaient un gâteau rond au miel qui ressemblait à la lune. Et pour imiter la lueur de l’astre, ils plaçaient des bougies autour du gâteau.

Après s’être agenouillés devant le gâteau et les bougies, les Grecs avaient l’habitude de réciter une prière à la lune, puis de souffler les bougies.

La tradition de souffler les bougies d’anniversaires a donc des origines païennes.

Ce qui explique que cette tradition ait été rejetée par les premiers chrétiens dès le IVe siècle et s’est ensuite raréfiée au Moyen-Âge. L’Eglise catholique y est hostile car la naissance rappelle le péché originel. Elle lui préfère la célébration du “saint patron” correspondant à son nom de baptême.

Le rituel du gâteau d’anniversaire avec des bougies revient en Allemagne au XIIIe siècle, pour les “Kinderfeste”, considérés comme les premiers goûters d’anniversaire.

En France, il faudra attendre le 18e siècle. Selon l’historien Montandon, cette fête marque “la reconnaissance du moi et la valorisation de l’individualité”. Dès lors, il faut distinguer la célébration de l’anniversaire de celle du saint.

Ce n’est qu’au XIXe siècle que la célébration du jour de naissance se répand en Occident.

Une bougie achetée sur Gifts-custopolis.com c’est le cadeau ideal insolite, l’idee cadeau bougie pour offrir pour les  événements important dans l’année en cours, que ce soit pour la fete des meres, la fete des peres, Saint-Valentin ou tout autre fete essentielle dans la vie sociale de chacun, idee cadeau habitat qui réchauffera les coeurs et les ambiances familiales. 

Notre team a réalisé un dossier  spécial “Bougie” avec quelques témoignages animés, à voir  via votre smartphone  sur l’application Flipboard: sujets:  #bougies

 

Bibliographie

Techno-sciences: bougie

https://www.techno-science.net/glossaire-definition/Bougie.html

Chose  à savoir: pourquoi souffle-t-on des bougies lors d’un anniversaire

https://www.chosesasavoir.com/pourquoi-souffle-t-on-des-bougies-lors-dun-anniversaire/

Petite histoire de l’éclairage, de la bougie aux LED.

https://www.antikeo.com/magazine/petite-histoire-de-l-eclairage-de-la-bougie-aux-led/

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.