en nl

3.05. Le jeu d’échecs au cinéma

Le jeu d’échecs au cinéma

 

Le Miracle du “Chess business”

 

En mettant en scène le destin fictif d’une jeune fille prodige des échecs dans l’Amérique conservatrice des années 1960, Netflix n’a pas fait que pulvériser ses records d’audience. “Le jeu de la dame“ est devenu le meilleur allié des fabricants du plateau aux 64 cases.

“Depuis 3 semaines, on peut parler d’une explosion de commandes” déclare un gérant d’un magasin de jeux d’échecs.

L’unique saison (sept épisodes au total) a été vue par plus de 62 millions de foyers à travers le monde et figure en tête du peloton des séries les plus plébiscités dans 63 pays “

 “On passe un bon moment et c’est une formidable introduction à l’univers des échecs même si la série comporte des imprécisions ou des raccourcis inhérents à la fiction. Dans la réalité, le tempo est beaucoup plus lent, les coups ne s’enchaînent pas avec la même rapidité. Les échecs, c’est la possibilité de se poser, de jouer de manière réfléchie” estime le commerçant affilié à un cercle de jeux d’échecs.

Sur Gifts-custopolis.com vous trouverez un assortiment de jeux d’échecs, jeu échec bois qui plaira aux jeunes comme aux moins jeunes, aux passionnés mais aussi aux amateurs, aux experts et  aux débutants,  aux voyageurs ou joueurs sédentaires. 

 

Un conseiller nommé Kasparov

 

Par souci de réalisme et pour ne pas commettre d’impair qui aurait fait bondir les “pousseurs de bois”, la production s’est entourée de l’ancien champion du monde d’ échecs Garry Kasparov, à qui l’actrice principale emprunte la gestuelle jusque dans les moindres détails. Un professionnalisme qui n’a rien d’étonnant de la part des grands studios américains qui connaissent la musique de l’entertainment mieux que personne. 

 

Mais la plateforme aux 200 millions d’abonnés n’a pas seulement battu des records d’audience, elle a aussi réussi l’exploit de susciter l’intérêt pour un jeu réputé exigeant et dont la plupart des téléspectateurs ignorent tout.

 

Un tour de force inespéré qui a ravi les détaillants. 

 

“Je me suis retrouvé en rupture de stock très rapidement après la mise en ligne de la série”, s’étonne le gérant d’un magasin d’échecs.

Toutes générations confondues

 

La ruée sur le damier concerne toutes les générations, débutants ou non. 

“Il y a aussi bien des clients qui ont joué à une époque et qui ont envie de s’y remettre. Je vois des personnes âgées qui désirent initier leur petit-fils mais également des jeunes couples, des adolescents ou des parents qui viennent avec leurs jeunes enfants.”

 

Les gens ne s’intéressent pas seulement à l’objet, mais aussi aux conseils et aux méthodes d’apprentissage. 

“ Le secteur compte pléthore d’ouvrages, du plus élémentaire au plus savant.” Selon le cabinet d’études américain, NPD Group, les ventes de livres sur les échecs ont grimpé de 603% dans les trois semaines qui ont suivi la diffusion des épisodes.

 

Sur la toile, la tornade s’est abattue avec la même intensité. Chess.com, le premier site de jeu en ligne qui compte 47 millions d’adhérents, enregistre cinq fois plus  d’inscriptions depuis l’arrivée de la saga providentielle. Plus de 100.000 nouveaux membres y font chaque jour leur apparition depuis la mi-novembre. Les aficionados de l’échiquier peuvent même se mesurer à un bot de Beth Harmon, l’héroïne de la série.

 

Effet secondaire du COVID.

 

L’engouement n’est pourtant pas le seul fait du mirage de la VOD. La population privée  de ses loisirs habituels depuis la crise sanitaire s’est naturellement tournée vers les jeux d’intérieur qui connaissent un bon significatif. Puzzle, Mikado, échecs: même combat. 

Pour la FEFB, la fédération échiquéenne francophone de Belgique, les bienfaits de cet emballement mondialisé sont encore difficiles à mesurer. Les clubs fermés à cause de la propagation du Coronavirus n’ont pas encore pu tirer profit du phénomène médiatique. L’association ne serait pourtant pas opposée à un rayon de soleil qui viendrait réchauffer les statistiques, stables depuis des années. La fédération belge compte 5.400 membres pour l’ensemble du pays dont deux tiers sont néerlandophones. La Flandre truste aussi le nombre de cercles, quatre fois plus présents qu’en Wallonie. A l’image  de la fiction à succès, la place des femmes reste très minoritaire. A peine 4% des joueurs d’échecs adultes sont des joueuses. Faut-il voir le reflet d’un sexisme  ambiant qui décourageait les plus ambitieuses ? ” Les joueuses déplorent un certain machisme mais dans le milieu, personne n’osera en parler franchement, confie un arbitre . Pour certains joueurs, être battu par une femme est ressenti comme une humiliation”  

 

Grands maître belges

 

Dans cet univers où les rois ont évincé les reines, la Belgique se situe au 45ème rang mondial selon le classement de la FIDE, la fédération internationale des échecs. Un score honorable qui nous place devant la Finlande  mais loin derrière l’Arménie qui, en dépit de ses 3 millions d’habitants, s’avère une véritable fabrique de virtuoses.

“En Belgique, on dénombre tout de même huit grands maîtres”, fait savoir Christian Henrotte, le président de la FEFB.

Grand maître ? La plus prestigieuse  des distinctions qui récompense des compétiteurs de classe mondiale.

 

A l’internationale, ce sont les fédérations russes qui assoient leur domination. Une tradition qui remonte à la guerre froide, comme le laisse sous-entendre  Netflix  ? Pas vraiment. C’est précisément en 1924, au moment  où le parti soviétique prend le contrôle des organisations échiquéennes que l’URSS transforme le jeu en un combat idéologique. Tout bon communiste sera désormais un bon joueur d’échecs. 

 

Les grands maîtres sont notamment: Botvinnik, Bobby Fischer, Boris Spassky…

 

Anatoli Karpov et Garry Kasparov deviennent au milieu des années 1980 les nouveaux maîtres de l’échiquier. Les frères ennemis (USA-URSS) sont les premiers Chess stars dont la notoriété  égale celle des basketteurs de la NBA. Un âge d’or qui vit naturellement flamber les montants des “prize money”. En 1990, les 2 K se partagent un pactole de 3 millions de dollars lors du championnat du monde qui se tient à New York. Un somme qui n’a plus jamais été atteinte et plafonne désormais à 1 millions de dollars.

“En Belgique, au-delà des cinq ou six joueurs du classement, on ne peut pas vivre de sa passion”, regrette un spécialiste des échecs . Que manque-t-il à cette discipline pour séduire les marques ? A coup sûr une posture, une “cool attitude”.  Les 64 cases seraient réservées à une élite dotée d’un QI nettement supérieur à la moyenne.

 

Un cliché qu’il convient pourtant d’écarter comme un fou balaie un pion. “ On représente souvent les échecs comme une activité hyper-cérébrale. Ce n’est pas faux, mais j’ai rencontré beaucoup d’enfants de sept ou huit ans s’adonner aux échecs avec beaucoup de plaisir et qui ne voyaient pas l’austérité qu’on veut prêter à ce jeu, nuance Laurent Lienart. Mais pour progresser, celà exige, à un moment donné, de l’opiniâtreté. Ce que montre bien la série.

 Idée cadeaux jeu d’échec, idée cadeau jeu original, kdo jeux d’échec vous trouverez de nombreux jeux d’échecs à différents prix qui feront le bonheur des plus petits comme des grands sur notre site de vente Gifts-custopolis.com

 

Bibliographie

Trends-tendances: le miracle du “chess business” 10-12-2020

https://trends.levif.be/a-la-une/le-miracle-du-chess-business/

    Leave a Comment

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

    Rappelez moi
    +
    Rappelez moi!